[Vidéo] Que faire en cas de contre performance lorsque vous courez ?


Vous courez depuis plusieurs mois ou depuis plusieurs années ? Vous aimez faire de la compétition ? Un jour “sans” vous est déjà arrivé ? Regardons ensemble par rapport à mon expérience personnelle ce qu’il faut faire lorsque vous avez une contre performance en course à pied. ;)

Transcription texte de la vidéo :

Maxence Rigottier : Bonjour à tous, c’est Maxence Rigottier, de blog course à pied.com. Aujourd’hui dans cette vidéo je suis à Marseille. Je vous laisse admirer un petit peu le paysage qui se trouve juste derrière moi.

Dans cette vidéo, je voulais revenir sur une notion qui vous arrivera sûrement lorsque vous allez courir, et si vous faites des compétitions : Que faire lors de contre-performances lors de l’une de vos compétitions ? Si vous préparez un 5 kilomètres, 10 kilomètres, semi-marathon, marathon, cross-country, etc. et que vous avez des objectifs, il y a de grandes chances qu’un jour vous ayez soit un jour sans, soit que vous faites une contre-performance.

Si vous me suivez depuis plusieurs semaines ou plusieurs mois sur mon blog, vous avez certainement vu mon défi qui était de courir le 10 kilomètres en moins de 35 minutes. Rapidement, j’ai eu des difficultés pour m’entraîner à ce rythme là, car mes capacités physiques étaient limitées. J’arrivai quand même à faire des séances à 37 minutes 30 sur 10 kilomètres. Tout se passait bien, et le jour de la compétition, j’ai fait 40 minutes 52 secondes au temps officiel. J’ai régressé par rapport à l’année dernière car le jour de la compétition, clairement, j’ai eu pas de jambes, pas de mental, rien du tout… c’était assez invraisemblable.

Vous allez sûrement être déçu de vous-même moi j’étais extrêmement déçu de moi-même d’être aussi mou, aussi lent, aussi mal psychologiquement et physiquement lors de ma compétition : quand vous allez arriver sur la ligne d’arrivée et que vous voyez le temps, vous êtes là : « Waouh ! Tous ces efforts pour si peu de résultats » – voire même, si c’est, comme moi, une régression, ben ça fait encore plus mal mentalement et psychologiquement.

Toutefois, y’a pas mort d’homme. Vous courez aussi certainement pour le plaisir. Des contre-performances, c’est comme dans la vie de tous les jours : il y en a, des échecs. C’est pas pour ça qu’il faut paniquer ou broyer du noir les jours suivants. C’est un petit mauvais moment que vous traversez. Personnellement, je souhaite toujours courir, et persévérer. C’est en persévérant et en étant combatif, qu’on s’améliore. Et si vous vous êtes donné des objectifs trop élevés, comme moi, peut-être que votre corps n’est pas capable d’aller dans la volonté que vous souhaiteriez aller, c’est fort probable. Si vous voulez courir un semi-marathon en 1h30 et que vous êtes en 1h40, peut-être que sur le plan de vos capacités, c’est trop élevé.

Moi, pour 35 minutes, avec une VMA de 20, je pensais que c’était possible. Honnêtement, je vais persévérer, mais je pense également que physiquement, sur le plan de mon corps et de mes capacités, elles sont limitées. Vraisemblablement, je ne pourrai jamais faire moins de 35 minutes sur 10 kilomètres, par rapport à mes capacités physiques réelles. Mais c’est pas grave, vous avez d’autres points forts sur d’autres disciplines. Vous pouvez changer, vous pouvez également continuer. L’échec est souvent un tremplin pour la réussite. Et bien évidemment, si on ne tente jamais, il n’y a jamais d’échec.

Si vous regardez cette vidéo, c’est certainement parce que vous avez déjà eu une contre-performance dans l’une de vos compétitions. Il faut dédramatiser, respirer, ne plus broyer du noir. Voyez le côté positif des choses. Pour moi, personnellement, le gros point positif, c’est lorsque vous avez une contre-performance par rapport à votre niveau, vous ne pouvez pas aller plus bas ! C’est ça l’immense point positif. Vous pouvez difficilement faire pire dans le futur. Et ne vous prenez pas la tête, il y aura des jours meilleurs.

Ça se joue également beaucoup dans la tête. Si mentalement, vous êtes faible, comme moi -je pense que j’ai un problème mental et psychologique par rapport au 10 kilomètres, c’est avec le temps que vous pourrez corriger tout ça. Mais n’oubliez jamais une chose : courez pour le plaisir. Même si vous êtes déçu de vous-même (ce qui est logique, tout comme moi j’étais déçu de moi-même), y’a pas mort d’homme, y’a plus grave dans la vie. Ce n’est pas grave. Et également, le gros point positif que vous pouvez vous dire, même si vous dites : « Oui Maxence, c’est bateau ce que tu dis », c’est vrai, mais l’immense point positif c’est que vous ne pouvez pas aller plus bas. Vous ne pouvez que vous améliorer à l’avenir.

Que faites-vous lorsque vous avez eu une contre-performance ? Est-ce que vous analysez les causes en vous disant : « j’ai peut-être mal fait tel ou tel entrainement, est-ce que j’ai fait des mauvaises choses sur l’hygiène de vie, l’alimentation, etc. », ou est-ce que vous ne vous en préoccupez pas du tout en vous disant « Ouais, bon ça arrive une contre-performance, je continue à m’améliorer, je suis combatif  positif, je vais persévérer dans mon objectif et mon projet, et logiquement il n’y a aucun problème pour le réussir dans le futur » ?

Laissez-moi en-dessous de cette vidéo un petit peu votre vécu, votre expérience par rapport à cela. Si vous faites des compétitions depuis un petit moment, Il y a quasiment 100% de chances que vous ayez eu soir des jours sans, soit des jours où vous êtes trop heureux de votre performance. Ça me fera très plaisir de lire votre opinion, votre vécu, pour savoir comment chaque coureur, chaque personne réagit par rapport à une contre-performance.

Moi, personnellement, je le répète une dernière fois pour résumer, je me dis que quand on tombe bas, on ne peut pas tomber plus bas. Et la deuxième chose, bon, ça arrive d’avoir des jours sans. Il faut savoir retirer de son passé, et rester positif, parce qu’on n’est pas des athlètes professionnels, donc on n’a pas une obligation de résultats qui nous amènerait à une psychose de la course à pied en cas de contre-performance.

J’espère que cette petite vidéo vous a plu. Partagez-la sur Facebook ou sur Twitter. Et pour ma part, je vous dis à très vite sur mon blog de course à pied. Si vous trouvez cette vidéo soit par YouTube, soit par tout autre moyen sur Internet, tapez dans Google : blog course à pied.com, et vous allez tomber directement sur moi : c’est la première recherche sur Google. Donc je vous dis à bientôt pour les prochains épisodes de mon aventure dans mes objectifs de course à pied. Bye !

Et vous ?

Que faites-vous lorsque vous avez une contre-performance ? Est-ce vous analysez les causes de cet échec par rapport à l’alimentation, l’hygiène de vie, l’entraînement,…ou au contraire, vous ne vous préoccupez pas de votre contre performance ?

Laissez-moi votre vécu ou votre expérience dans les commentaires juste en dessous. ;)

Share Button

Maxence Rigottier

Maxence Rigottier

    10 Commentaires

    Laissez un commentaire

    Envie de PARTICIPER à 1 STAGE COURSE à PIED au KENYA, ÉTHIOPIE, MAROC ?Cliquez ici