[Vidéo] Chronique du livre : Le Jogging pour mon bien être


Reprendre le Jogging vous intéresse. Vous ne savez pas trop comment par ou commencer ? Voici la chronique du livre : Le Jogging pour mon bien être. J’espère qu’elle vous aidera fortement.

Phrase résumé du livre : Le Jogging pour mon bien-être

Cela fait un siècle que vous ne vous posez plus la question : « A quoi cela sert-il de pratiquer le jogging ? » Vous transpirez : deux ou trois par semaine, surtout l’hiver, c’est bon pour votre santé. Vos pulsations s’accélèrent, vous êtes essoufflé : vous emmagasinez de l’oxygène.

Par Michel Delore, aux éditions amphora : 128 pages

Chapitre 1 : Pourquoi pratiquer le jogging ?

Les mauvaises raisons de ne pas faire de Jogging :

  1. Ce n’est pas ma tasse de thé
  2. Cela va me fatiguer
  3. Il y a si longtemps que j’ai abandonné le sport
  4. Il faut être costaud pour faire ça
  5. Je vais devoir m’imposer des sacrifices
  6. Mon emploi du temps est trop chargé
  7. Et en plus il fait mauvais temps !
  8. Et puis où aller, ici c’est impossible
  9. En tenue de sport, j’ai l’impression d’avoir enfilé un déguisement
  10. Le Jogging, c’est monotone
  11. Une copine m’a dit « cela risque de devenir une drogue »

Note de Maxence : J’aime vraiment les raisons ci-dessus de l’auteur car ce sont véritablement des pures constructions mentales de votre esprit. Si vous voulez reprendre le Jogging est que vous avez l’une de ses croyances, sachez que c’est simplement une croyance de votre esprit. ;) Arrêtez les préjugés négatifs sur votre corps. Vous pouvez courir sans aucun problème, à moins que vous attendiez de mourir. :(

Et les bonnes raisons de vous y mettre sans délai !

  1. Votre santé d’abord
  2. Le jogging est praticable à tous les âges de la vie
  3. Le jogging est facile à pratiquer, et ce dès le début
  4. Le jogging ne prend pas trop de temps
  5. Le jogging est praticable partout
  6. Le jogging est un exercice excellent pour le moral
  7. Et pour la ligne, n’en parlons pas
  8. Tout en évacuant le stress
  9. Et en vous permettant de dormir (enfin) sans médicaments
  10. En pratiquant un exercice très complet
  11. Avec qui vous voulez

En ressentant peu à peu les bienfaits pour l’ensemble du corps, vous allez sûrement aimer de faire votre jogging hebdomadaire.

1. Aucun régime à suivre : mieux vous nourrir !

De toute façon, un régime ne suffirait pas. C’est un style de vie nouveau qui s’impose à vous. Et c’est en premier lieu dans votre tête que cela se passe : sans la volonté de réussir, aucune chance de succès.

Méfiez-vous des personnes de votre entourage qui tenteraient de vous décourager : « A quoi cela te sert-il à ton âge, tu n’y arriveras pas ; après 35-40 ans, grossir, c’est inévitable ». Or cette remarque ne repose sur aucune donnée scientifique : c’est parce qu’on entend dire qu’avec l’âge il faut en faire moins que souvent, on ne fait plus rien, plus d’exercice physique significatif, d’où le risque de prise de poids. Et si vous réussissez dans l’entreprise que nous allons vous proposer, les jaloux (et les incompétents) vont se manifester à nouveau : ne les écoutez pas.

Pour vous motiver plus encore, pensez à ce que serait votre existence avec une forme olympique, une ligne de rêve… Sauf qu’il vous faudra de la patience et ne chercher des prétextes pour éviter votre sortie de jogging : temps trop frais, trop chaud, pluvieux, sensation de fatigue (c’est justement pour cela qu’il faut aller transpirer et vous oxygéner). De la volonté que vous aurez démontrée ici dépendra en grande partie votre réussite dans la vie quotidienne.

Chapitre 2 : Santé, bien être, les bons plans !

1. Check up pour joggeurs branchés

Même si le jogging ne comporte guère de risques et de contre-indications. Adressez-vous à votre médecin traitant habituel, à un médecin du sport, voire à un centre médico-sportif où seront examinés :

  1. Votre poids, votre taille ;
  2. Votre système cardio-pulmonaire (auscultation) ;
  3. Votre tension artérielle ;
  4. Votre souffle (en soufflant très fort dans un petit appareil afin d’analyser votre expiration) ;
  5. Votre ventre, votre colonne vertébrale ;
  6. La morphologie de vos membres inférieurs et votre souplesse (tenter d’aller toucher les pieds avec les mains) ;
  7. Votre cœur grâce à un ECG de repos (électro-cardiogramme).

2. Le C.N.C.I (Certificat médical de non contre-indication)

Le but de ce certificat est de préserver la santé du pratiquant, l’informer des risques éventuellement encourus, lutter contre le dopage par l’information.

3. Atout cœur

  1. Que ? Vous soumettre à un ECG d’effort
  2. Vous soumettre à une échographie cardiaque
  3. Test d’effort sur un tapis roulant
  4. Mesurez votre pouls
  5. Pourcentage de la FC Max (fréquence cardiaque maximale)
  6. Prévention des accidents cardiaques
  7. Hypertension artérielle
  8. Hypotension
  9. Mesurer soi-même sa tension

4. Jogging : peu de contre-indications mais des précautions dans certains cas

  1. Diabète
  2. Asthme
  3. Pollution
  4. Varices
  5. Coup de chaleur
  6. Hypoglycémie, fringale
  7. Dents
  8. Déviation de la cloison nasale
  9. Lombalgies

5. Prévention et guérison des petites blessures

  1. L’homéopathie
  2. L’aqua-jogging

6. Assouplir vos muscles par les étirements

Etirements : mode d’emploi

  1. Ne pas étirer un muscle froid (chez vous, bougez un peu, marchez, sautillez, faites quelques minutes de vélo d’appartement si vous en possédez un, descendez puis remontez plusieurs fois les escaliers).
  2. Maintenez la position d’étirement entre 30 et 60 secondes au moins.

Chapitre 3 : Vos premières foulées

Votre foulée : Tout un art également

Elle s’effectue en trois temps :

  1. Impulsion (ou poussée) ;
  2. Lévitation (ou soutien) ;
  3. Amortissement ;
  4. Les bonnes positions.

Votre première sortie de Jogging

  1. Ne débutez pas à un moment où vous êtes fatigué.
  2. Préférez le jogging sur un terrain proche de votre lieu de résidence afin d’éviter la fatigue et le temps perdu en transport.
  3. Un terrain plat, souple si possible (terre battue d’un jardin public, pelouse de stade si on vous donne l’autorisation, mais pas de pré de campagne à cause des trous laissés par les sabots de vaches).
  4. Alternez, au début, jogging et marche rapide ou « sportive » dont la vitesse est proche de celle du jogging.

Chapitre 4 : Jogger, où et quand ?

Il fait froid, et après ?

A moins que le thermomètre descende sous les moins 10 degrés, il suffit de s’équiper et de prendre quelques précautions.

Le jogging dans la neige, j’adore !

Le jogging sur la neige a un seul inconvénient majeur : une dépense d’énergie supplémentaire, comme en ski de fond ou de randonnée ; hydratez-vous avec une boisson chaude (arrêt dans un débit de boisson ou port d’une ceinture ou mini sac à dos avec un bidon thermique).

Le Jogging en raquettes, cela existe aussi

Pratiquée au début sous forme de randonnée tranquille, la raquette à neige connaît maintenant une version jogging voire compétition. Elle se pratique soit sur de la neige fraîche ou soit sur piste damée. Pour votre renforcement musculaire, marcher puis trottiner en raquettes constitue une excellente préparation hivernale.

Jogging en pleine nature : Le Fartlek

Le mot nous vient de Suède : il veut dire « jeux de course ». Là, pas de parcours balisé, ni de chrono. Vous faites votre jogging en fonction de vos sensations, en alternant fractions lentes et fractions rapides, comme cela vous chante, et aussi comme vous le pouvez. Dans les côtes faciles vous courez, dans les descentes difficiles (caillouteuses, boueuses) au contraire vous marchez : c’est parfois le monde à l’envers.

Chapitre 5 : Femmes, jeunes filles, le jogging pour vous épanouir

1. Jogging féminin, mode d’emploi

Les femmes semblent accorder une grande attention à leur poids, sans doute plus que les hommes, ainsi qu’à leur entretien physique. Mais elles découvrent la notion d’effort longtemps après les hommes : quand le cœur s’emballe, quand le souffle vous manque, quand les jambes semblent peser une tonne, voilà qui est nouveau pour beaucoup de femmes.

2. Restez belle pendant et après le jogging

L’objectif de votre jogging sera d’affiner votre ligne, mais aussi de renforcer votre musculature, le jogging ne faisant pas travailler que les jambes : il faut tirer sur les bras pour avancer dans les règles de l’art.

3. Recommandations aux Joggeuses Branchées

  1. Du Jogging en sécurité
  2. Organisez votre emploi du temps

4. Le jogging contre les risques propres à la femme

  1. L’ostéopénie, l’ostéoporose
  2. Le cycle normal
  3. L’excès de maigreur ne pardonne pas
  4. Les autres risques propres à la femme sportive
  5. La poitrine
  6. Qualités d’un vrai soutien-gorge du sport

5. La jeune joggeuse

6. Maman est fan de Jogging !

Alors comment continuer le jogging pendant la grossesse ?

7. La reprise de la pratique du jogging

8. Femmes : jogging et 3ème âge

9. L’ostéoporose

Chapitre 6 : Seniors : nouveau départ ou dépôt de bilan ?

  1. Les bons plans à suivre
  2. Pratiquez le jogging plutôt le matin afin de sécréter les fameuses endorphines (dont j’ai déjà parlé) qui vous rendront optimiste le reste de la journée.
  3. Regardez le caractère positif des évènements, les qualités des gens plutôt que leurs défauts.
  4. Ne durcissez pas vos sorties de jogging sous prétexte que vous disposez de peu de temps.

Chapitre 7 : Vous entraîner, ce n’est pas compliqué

1. Le renforcement musculaire : 30 à 40 minutes peuvent remplacer une sortie jogging d’une durée équivalente ou supérieure.

2. Le jogging sur tapis roulant

3. Pourquoi pas un stage de jogging ?

Le lieu ? La campagne, une station de vacances à la mer ou à la montagne…La durée ? Une semaine maximum afin de ne pas trop vous fatiguer, car vous allez trottiner chaque jour, en plus des étirements et des divers exercices de renforcement musculaire. L’ambiance ? Ultra conviviale, presque celle d’une famille, celle des passionnés de notre loisir favori. :)

4. La sortie longue

Sa durée est plus importante que sa vitesse.

5. La sortie rapide

Ses avantages :

Vous procurer du plaisir. Vous en avez sûrement en allant vite avec un véhicule à moteur ou non ; en courant vite grâce à votre seule force musculaire, vous éprouverez une immense satisfaction intérieure.

Perfectionner votre organisme : les changements de rythme, d’appuis au sol, le corps en a besoin (le système cardio-vasculaire, les muscles que cela va renforcer en limitant plus tard les risques de blessures).

6. La récupération, c’est capital

Pour la récupération rapide, on peut citer deux procédés qui vont dans le même sens :

La position étendue durant 15 à 20 minutes, les pieds et les jambes surélevés afin de drainer les toxines et que sang retourne plus aisément vers le cœur et les reins qui élimineront les déchets dus à l’effort physique.

L’utilisation des bas de contention spéciaux course à pied (vendus en magasins spécialisées) : ils facilitent le retour veineux afin d’éliminer les toxines, sans avoir à rester couché, car ils sont resserrés au niveau de la cheville afin de mieux faire remonter le sang vers le mollet.

Note de Maxence : Je n’ai jamais mis de bas de contention de ma vie. De ce fait, je n’ai aucun jugement positif ou négatif sur l’utilité de cet accessoire. Comme à chaque fois, à tester pour voir si cela peut vous être utile.

Chapitre 8 : Votre premier dossard

Première course : mode d’emploi

  1. Informez-vous
  2. Pas de pression inutile
  3. A faire et à ne pas faire !
  4. Sur le lieu de départ
  5. L’échauffement
  6. Dans le sas de départ
  7. Gare aux faux rythmes
  8. Récupérez

Chapitre 9 : Equipements : le jogging malin

1. Les accessoires utiles et parfois indispensables

  1. Montre chrono
  2. Montre GPS
  3. Téléphone portable
  4. Cardio-fréquencemètre
  5. Lampe
  6. Lunettes de soleil
  7. Ceinture porte-bidon

2. Vos vêtements de Jogging

  1. Le haut
  2. Le bas
  3. Casquette, bonnet, bluff
  4. Chaussettes, socquettes
  5. Bas de contention

3. Les chaussures

Les points forts du livre : « Le jogging pour mon bien être »

  1. Ce livre est très bien expliqué pour la pratique du sport pour son bien être. Si vous vous posez des questions par rapport à votre reprise du jogging, ce livre devrait vous plaire et vous aider.
  2. Ce livre est destiné UNIQUEMENT aux personnes débutantes dans la course à pied ou aux personnes qui souhaitent être mieux en forme, perdre du poids, commencer ou reprendre le jogging.
  3. Pas de jargon technique ou spécifique. La lecture est très simple et agréable.

Les points faibles du livre

  1. Si vous faites de la course à pied en compétition, ce livre ne vous est pas destiné. Cet ouvrage est avant-tout un livre sur le bien être et le jogging pour les personnes qui souhaitent être plus en forme, perdre du poids…
  2. Ce livre s’adresse principalement aux coureurs qui débutent le jogging.
  3. Pas de plans d’entraînements pour les personnes qui souhaitent perdre du poids.

La note de Blog Course à pied est de 15/20 pour ”Le Jogging pour mon bien être”

Et vous ?

Pratiquez-vous le jogging ? Faites-vous des longues sorties pour vous détendre, évacuer votre stress, votre énergie,…?

Laissez-moi votre avis dans les commentaires du blog juste en dessous. ;)

Share Button

Maxence Rigottier

Maxence Rigottier

    10 Commentaires

    •    Répondre

      Salut

      Si ça peux intéresser Daniel, j’ai essayé de courir en musique, mais déjà il faut des écouteurs qui s’accrochent aux oreilles, sinon on passe son temps à les remettre, et il faut aussi une bonne bibliothèque musicale sans quoi on se repasse toujours les même morceaux, et ça devient vite rasoir lol.

      Sans compter que ça peut être dangereux de s’isoler des sons extérieurs quant on court sur les routes!

      Et quant à mon regard, mieux je cours plus mon regard se porte loin, en clair plus on court moins on a peur des distances.

      @+

      • Salut Stéphane,

        Merci pour ton retour d’expérience avec tes écouteurs et la musique. Les problèmes
        que tu évoques, c’est ceux-là que je craignais.

        Hier, quand je suis allé courir, j’ai bien regardé ou je mettais mon regard. je mettais
        mon regard bien 100 mètres devant moi.

        Plus on regard loin, moins on a peur de la distance,j’approuve 100% tes propos. ;)
        Au plaisir.

    •    Répondre

      Salut Maxence,évidemment je suis de ton avis,se positionner correctement pour un étirement de 8 secondes quel intérêt?Sinon 2 petites questions1 cours-tu en musique lors de tes sorties longues?2 où se fixe ton regard quand tu cours, à l’horizon ou au sol 5ou10 métres devant toi(c’est mon cas)à bientôt

      • Salut Daniel,

        Personnellement, je n’ai jamais couru une seule fois de ma vie
        en musique de ma vie. Peut-être qu’il faudrait que j’essaye une fois
        pour voir ce que cela donne. Mais avoir des écouteurs + un Ipod,…à mon avis, cela
        empêche de faire une bonne foulée car il y a la gêne des écouteurs,…
        A tester.

        Quand je cours, je fixe mon regard au loin si possible (50m
        devant moi au minimum).

        A très vite et bons entraînements. ;)

    •    Répondre

      Salut Maxence, moi je fais 2fois 20 secondes par type d’étirement(je tire un peu plus sur la deuxième série mais sans forcer évidemment).Si tu veux voir la vidéo tu tapes”comment faire les étirements avant le footing”dans youtube et tu tombes sur une vidéo pratiks.com avec Olivier un prof de sport de chez sun city sport à Clichy.J’aimerais bien avoir ton avis sur l’histoire des 8 secondes! à plus, bonne sudation!

      • Salut Daniel,

        Je viens de regarder la vidéo. Pour moi, je trouve que 8 secondes, c’est trop
        court comme temps pour ressentir le bienfait de l’étirement. Voilà pour moi
        avis. Je pense que tu es sûrement du même avis que moi. :)

    •    Répondre

      salut Maxence je viens de lire la chronique du livre et une fois de plus je constate que la course à pied c’est comme les régimes c’est à dire que ,sur certains points,selon les personnes ,au niveau conseils,on peut lire ou entendre tout et son contraire.Par exemple ici on lit que l’on ne doit pas s’étirer avant le footing,ok mais sur le site pratiks.fr par exemple on dit le contraire.On ajoute même qu’un étirement ne dois pas dépasser 8 secondes.Or dans tes rubriques d’un intervenant à l’autre,on parle de 15,20voire30secondes(et des exemples j’en ai d’autres);Bon je sais comme tu le dis personne n’a tort personne n’a raison,il faut se fier à son ressenti mais tout ceci est parfois un peu déroutant non?content que ton dos aille mieux à plus et bon entrainements

      • Salut Daniel,

        Je ne connais pas du tout le site que tu viens de me
        donner. Je ne jugerais donc pas ce site. Par contre,
        c’est la première fois que j’entends que l’on doit faire
        un étirement qui dure seulement 8 secondes
        .

        Personnellement, je préconise plutôt entre 20 et 30 secondes.
        J’ai discuté encore dernièrement avec un podologue qui me confirmait
        d’étirer longtemps le muscle sans forcer comme un malade.

        Comme dans tous les domaines, il y a tout et n’importe quoi
        sur internet. C’est pourquoi je réalise des interviews des meilleurs
        athlètes Français pour savoir l’avis des meilleurs sur le sujet. :)

        Oui, mon dos va bien maintenant, parfait.
        A très vite.

    •    Répondre
      Emiliekisslajoue 24 août 2012 at 0 h 45 min

      Bonjour Maxence,

      T’as chronique m’a convaincue, je viens de le commander sur le net. Je débute tout juste la course à pied (depuis presque 4 semaines). Je ne suis pas du tout sportive donc je suis un plan d’entraînement pour débutant qui me convient bien.

      Merci pour cet article fort intéressant.
      Emilie

      • Bonjour Emilie,

        Si tu débutes la course à pied, ce livre va t’aider. ;)
        J’espère que mon blog t’a conforté l’idée de te mettre à courir. :)
        N’hésite pas à laisser ton avis sur ce livre après l’avoir lu
        dans les commentaires du blog. Cela sera très intéressant
        pour chacun d’entre nous. :)

        A très vite.

    Laissez un commentaire

    Envie de PARTICIPER à 1 STAGE COURSE à PIED au KENYA, ÉTHIOPIE, MAROC ?Cliquez ici