Que penser de SATISFORM pour votre récupération en course à pied ?


Il y a quelques jours, j’étais dans les locaux de Satisform au Mans pour essayer leurs machines qui sont destinés par exemple à la récupération en course à pied.

Transcription texte de l’interview :

Maxence Rigottier : Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de blog-course-a-pied.com. Aujourd’hui je suis au Mans chez Satisform, avec Christophe qui est le fondateur de Satisform et Mohamed Serbouti. Dans cette vidéo et interview, on va voir ensemble la récupération et ses bienfaits sur les performances sportives. Je vais laisser la parole à Christophe pour qu’il se présente et qu’il nous explique comment il a eu l’idée et quels sont les différents bénéfices des objets que vous voyez dans la vidéo. Salut Christophe.

IMG_8411[1]

Christophe : Bonjour. On conçoit et on fabrique des appareils de rééducation, d’aide à la récupération et à la performance pour les sportifs de tous niveaux. On a vu aujourd’hui la préparation et la récupération de Mohamed Serbouti avec qui on a fait un programme pour faciliter tout ce qui est assouplissement, relâchement, récupération, pour obtenir un meilleur rendement musculaire et des performances au niveau des courses.

 mohamed-serbouti

Maxence Rigottier : merci. Est-ce que tu peux te présenter brièvement Mohamed par rapport à ton palmarès en course à pied et ensuite comment tu as découvert ces différentes machines et quels ont été les bénéfices que tu en as retirés par rapport à tes performances ?

Mohamed Serbouti : je suis spécialiste sur le 10 000 et le semi marathon. J’ai été champion de France et champion d’Europe de semi marathon, champion de France de 10 000 et champion d’Europe de 10 000. Ma spécialité c’est le demi fond.

IMG_8410[1]

Le bien-être que j’ai ressenti par rapport à cela, j’ai été bluffé quand j’ai essayé la première fois. C’est vrai que quand tu arrives sur des appareils que tu ne connais pas, tu as du mal parfois à y croire.

Quand j’ai fait le premier test et que j’ai utilisé l’appareil, suite à cela, j’ai été faire un footing, et j’ai ressenti des sensations : tu cours déjà plus droit, tu as une meilleure position au niveau du placement du bassin et en plus tu es plus facile sur ta foulée par rapport à ce que j’ai connu, j’étais un peu cassé, plus crispé avant. Là, c’est un rendement sur la foulée qui est meilleur. J’ai ressenti des sensations que je n’avais pas avant. Je me dis que si j’avais connu ces appareils avant, j’aurais assuré de meilleures performances dans ma carrière.

Aujourd’hui il n’est pas trop tard. J’ai 43 ans et j’en profite car ça me permet de mieux récupérer, d’enchaîner les courses. Quand je fais des entraînements, ça me permet de mieux récupérer, d’être plus tonique et surtout d’éviter les courbatures à la suite des compétitions.

IMG_8412[1]

Maxence Rigottier : les différents bénéfices sont donc : 1) éviter les courbatures, 2) se sentir beaucoup mieux, car si on se sent un peu rouillé ou raide, là tout de suite, on ne sent beaucoup mieux après.

Mohamed Serbouti : tout à fait, et ensuite, c’est que ça réveille les fibres rapides. A mon âge, les fibres sont souvent bas et grâce à l’appareil Satisform, on ressent un bien-être, on gagne en vitesse.

Maxence Rigottier : par la même occasion, tu as amélioré tes performances sportives au cours des derniers mois par rapport aux années précédentes ?

IMG_8414[1]

Mohamed Serbouti : tout à fait, je me sens mieux après les courses, je me sens moins émoussé, moins rincé. Tout cela fait que c’est vraiment un appareil qui est au top pour un sportif de haut niveau.

Maxence Rigottier : est-ce que tu peux nous expliquer Christophe les différents appareils et ensuite nous dire qu’en 5 à 10 minutes on a déjà d’excellents bienfaits ?

IMG_8415[1]

Christophe : nous avons plusieurs appareils. Celui sur lequel tu es assis va faciliter les étirements réciproques ischios, quadriceps, psoas, donc un gain de temps, une bonne position, du confort, plus de facilité à générer le bon étirement et surtout à générer une bonne balance pour un bon profile lombaire, c’est-à-dire une bonne prévention des risques de blessures sur les lombaires.

Nous sommes assis avec Mohamed sur le Mobidos qui permet de retrouver de la mobilité sur le bassin, d’avoir une mobilité complète sur l’ensemble de la colonne vertébrale, de travailler la proprioception qui est quelque chose de très important et également de générer une bonne posture. On fait également de la préparation et de la programmation mentale sur cet appareil pour faciliter la bonne posture sur toute une course.

On a également des appareils comme le Doabdo qui vont plutôt travailler ce qui est gainage, mobilité et respect des courbures physiologiques.

Puis l’appareil, le Zendos qui permet de se relaxer en dix minutes, qui démarre et s’arrête tout seul.

IMG_8417[1]

Le Satisform, qui est aussi le nom de l’entreprise, est un appareil de décompression articulaire pendulaire qui va permet d’améliorer l’atrophicité, c’est-à-dire l’apport en nutriments au niveau de toutes les articulations, ligaments, sur un point de vue musculaire et qui va générer un gain de mobilité, de flexion, d’extension sur l’ensemble des plans d’inclinaison. En facilitant la récupération, en optimisant tout ce qui est mobilité, on aura un meilleur rendement musculaire sur une course. Avec une séance unique de 10 minutes, on a déjà des résultats en termes de performances sur l’athlète, et une meilleure motricité pour les personnes non athlétiques.

Maxence Rigottier : pour finir sur une dernière question : Mohamed quels conseils tu donnerais aux coureurs qui disent « moi je n’ai pas le temps, j’habite à la campagne pour bénéficier de la même chose, c’est-à-dire avoir une superbe récupération pour pouvoir enchaîner les entraînements » ?

Mohamed Serbouti : c’est déjà se prendre un peu plus en main, c’est important de s’équilibrer, de trouver des appareils comme Satisform qui permettent de gagner du temps. Quand tu travailles à côté et que tu cours, c’est sûr qu’il faut trouver le temps mais il faut s’organiser.

Avec un appareil comme Satisform, en 10 minutes la séance est faite, tu es reparti à neuf, tu es équilibré, tu te remets en placement et ça permet aussi d’enchaîner des séances, de pouvoir aussi recourir même si tu as fait une journée de travail. Tout cela fait que ce sont des plus et moi aujourd’hui je le ressens. Quand tu as fait tes 7 heures de travail, c’est sûr que si tu utilises des appareils comme ça, tu as un suivi, tu es coaché, tu peux donc refaire une carrière, même en ayant 40 ans, tu peux courir dans de meilleures conditions.

Maxence Rigottier : quelle est la fréquence d’utilisation pour vraiment en avoir les bienfaits, une fois par semaine, une fois tous les 15 jours, une fois par mois ?

IMG_8418[1]

Christophe : au niveau de la fréquence, tout va dépendre à quel niveau on part. C’est minimum une fois par semaine pour avoir un effet sur la performance. On peut même avoir sur des périodes en amont de courses très importantes une fréquence de deux à trois fois par semaine.

On peut retrouver les appareils chez des kinés, voire certains préparateurs physiques. Dans des gros clubs, certains investissent aussi. Je parle notamment du Satisform qui est un investissement plus lourd et plus réservé pour les professionnels. Autrement, on a des investissements plus limités et qui permettent à des individus de pouvoir acquérir à titre personnel certains de nos appareils.

Maxence Rigottier : merci de nous avoir donné les différents bénéfices de ces appareils. Merci d’avoir suivi cette vidéo. Si vous l’aimez, partagez-la à tous vos amis coureurs ou sur YouTube et Facebook. Pour ma part, je vous dis à bientôt pour de nouvelles vidéos sur la course à pied. A bientôt.

Christophe : merci à toi. Au revoir.

L’article vous a plu ?

Partagez-le sur facebook et/ou à tous vos amis coureurs ! :)

Share Button

Maxence Rigottier

Maxence Rigottier

Laissez un commentaire

Découvrez la seule tenue Made in France pour la course à piedCliquez ici