Quels sont les MEILLEURS PAYS pour VIVRE 1 STAGE de COURSE à PIED ?


Quelques photos d’une séances de côtes à Iten au Kenya avec Philippe Remond à 2400 mètres d’altitude :

2016-02-15 16.49.53 2016-02-15 16.50.47 2016-02-15 16.58.51 2016-02-15 17.00.49 2016-02-15 17.00.50 2016-02-15 17.06.25 2016-02-15 17.06.41 2016-02-16 10.36.45 2016-02-16 10.36.46 2016-02-17 17.51.43

Transcription : Quels sont les MEILLEURS PAYS pour VIVRE 1 STAGE de COURSE à PIED ?

Maxence : dans cette nouvelle vidéo, on va voir ensemble à travers Philippe Remond qui a déjà été double champion de France par le passé les endroits incontournables par rapport aux stages de course à pied.

Si vous avez déjà réalisé des stages ou si vous voulez en réaliser dans le futur, notamment au Maroc, en Afrique du Sud, au Kenya, en Éthiopie, en France, ou encore d’autres destinations comme le Mexique, on va voir les avantages et les inconvénients de ces différentes destinations.

Juste avant qu’on voie tout ça en détail dans cette vidéo, je vous invite à cliquer sur le bouton « s’abonner » juste en dessous pour recevoir gratuitement et librement toutes mes prochaines vidéos sur YouTube.

Salut Philippe.

Philippe : Salut.

Maxence : est-ce que tu peux nous donner ton retour d’expérience par rapport par rapport aux 5 destinations principales pour réussir des stages de course à pied ? On va voir le Maroc, l’Afrique du Sud, le Kenya, l’Éthiopie et la France. Le Maroc, qu’est-ce que tu conseillerais et quels sont les avantages et les inconvénients de ce type de destinations.

Philippe : sans vouloir te contrarier, on va commencer par le Kenya parce que c’est le sujet d’actualité, on est au Kenya. On fait cette petite vidéo sur le stade mythique du Kamariny. Le Kenya, c’est vraiment the place to be pour tous les runners du monde entier, parce que c’est l’endroit où tous les champions du demi-fond ou fond long font leur gamme et battent des records du monde et vont chercher des médailles olympiques.

Je crois que tout jogger, quel que soit son niveau, doit au moins une fois dans sa vie venir sur les terres kenyanes pour voir comment ça se passe, pour côtoyer les plus grands champions, courir à son rythme et bénéficier des infrastructures je ne dirais pas les infrastructures parce qu’il n’y a pas d’infrastructures, mais du côté complètement naturel avec ses pistes en terre battue et son altitude de 2400 mètres.

Maxence : on se trouve à Iten à 2400 mètres d’altitude. C’est là où s’entraînent tous les meilleurs champions du monde, notamment il y a Asbel Kiprop, triple champion du monde du 1500 mètres. On avait également Kemboï, on avait vraiment du très très lourd et d’autres nationalités.

Le gros avantage du Kenya : l’altitude, l’opportunité de voir des champions, de s’entraîner avec eux.

Philippe : de côtoyer tous ses champions qui sont vraiment d’une humilité absolument déconcertante.

Maxence : le coût aussi, pour 50 euros par jour, vous allez avoir la pension complète matin, midi et soir, un superbe logement, éventuellement une piscine et un kiné. C’est vraiment cheap et c’est excellent.

1/Kenya et 2 : Éthiopie.

Philippe : l’Éthiopie, je connais très peu, mais c’est l’autre berceau du running dans le monde entier. Il y a deux endroits qui produisent des champions de très haut niveau, le Kenya et l’Éthiopie. L’Éthiopie, je la conseille aux runners une fois qu’ils ont vécu leur petite aventure kenyane. Ils peuvent venir découvrir les hauts plateaux éthiopiens parce que je crois que c’est un peu plus haut en altitude, avec des pâturages complètement différents, mais toujours dans le même esprit, humilité, travail.

Maxence : Kenya, Éthiopie, on peut les mettre dans le « même sac », altitude, faible coût, c’est-à-dire avec 50 euros par jour, vous pouvez vraiment avoir des conditions extraordinaires et possibilité de côtoyer des champions, donc ça, c’est assez énorme.

Philippe : complètement, oui.

Maxence : l’Afrique du Sud. En revanche, moins d’altitude et peut-être moins d’infrastructures ?

Philippe : l’Afrique du Sud, je dirais que ça concerne moins les coureurs de fond. C’est plus axé sur les coureurs de demi-fond et de fond court. Ils n’ont pas la nécessité de vouloir faire dans leurs plans d’entraînement des longues sorties. Mais autrement, pour ce type de travail, il y a effectivement du 800 au 5000 voire 10 000, l’Afrique du Sud, ça peut être un compromis. Mais là, si on parle de stages de joggers, moi je ne conseillerais pas l’Afrique du Sud, je conseillerais…

Maxence : Éthiopie, Kenya. Si on est juste à un niveau entre 34 et 45 minutes le 10 km et qu’on veut se faire plaisir, Kenya, Éthiopie.

Philippe : oui, Afrique de l’Est, Kenya, Éthiopie, ce sont vraiment les deux places. C’est le voyage de toute une vie.

Maxence : tu me conseillais aussi le Maroc. Qu’est-ce que tu apprécies au Maroc et que tu te dis : waouh c’est vraiment assez grandiose ?

Philippe : tu viens de définir complètement ce qu’est le Maroc. Que ce soit à Ouarzazate, Marrakech ou Ifrane, c’est incroyable. C’est la proximité de Paris, ou d’autres villes de province. On a les hauts plateaux avec Ifrane à 1800 mètres d’altitude. Honnêtement on se croirait en Suisse quand on est à Ifrane. Marrakech pour le dépaysement et le côté retour aux sources. C’est un peu comme ça que je vois ça. Et Ouarzazate, c’est à 1000 mètres d’altitude et là, on est vraiment dans un univers complètement naturel où on peut vraiment s’éclater à faible coût comme l’Afrique de l’Est et à proximité de la France, et pareil en côtoyant des champions marocains, etc.

Maxence : pour le Maroc, c’est pareil 50 euros par jour on peut avoir de superbes infrastructures ou c’est plutôt 60, 70 ?

Philippe : non, c’est ça entre 50 et 60 euros par jour.

Maxence : Kenya, Éthiopie, Maroc 50 – 60 euros par jour. L’Afrique du Sud plutôt 60, 70 ?

Philippe : L’Afrique du Sud, je ne maîtrise pas, mais tout ce qui est Kenya, Éthiopie, Maroc, c’est mon domaine et là, j’assure 50-60 euros par jour.

Maxence : concernant la France, il y a Font-Romeu, Cap-Breton. Quelles sont les destinations tendance pour passer un super stage de soit une semaine, 10 jours, deux semaines, trois semaines ?

Philippe : il y a plein d’endroits en France où il est possible de s’entraîner dans de bonnes conditions. Effectivement, Font-Romeu parce que c’est l’altitude et il faut absolument vivre un entraînement en altitude. On y va relativement souvent. Même pour les joggers, c’est intéressant de venir s’exposer à 2000 mètres d’altitude.

Mais autrement, au niveau de la mer il y a Cap-Breton où il y a des infrastructures à la fois médicales et sportives qui sont à la pointe, mais il y a d’autres endroits. Je pense notamment dans le sud de la France parce que le climat et l’Aquitaine, Bordeaux, ce sont des régions qui sont assez propices au climat et au gros entraînement.

Maxence : en termes de coût, c’est plutôt 80-90, 100 euros par jour ?

Philippe : c’est un peu plus cher. À Font-Romeu, on arrive à trouver à des prix concurrentiels. Par contre Cap-Breton ou le reste de la France, c’est un peu plus cher, mais on va dire qu’on est autour de 80 euros par jour.

Maxence : vous avez déjà de nombreuses destinations. Kenya, Éthiopie, je confirme pour avoir fait déjà plusieurs fois le Kenya, c’est vraiment une destination incroyable. Je vais faire prochainement le Maroc et l’Éthiopie.

Philippe : avec moi.

Maxence : ça va être assez énorme, vraiment sympa. Pour l’Afrique du Sud, c’est vraiment le côté sportif de haut niveau et si vous voulez le all inclusive avec des pistes en tartan ou ultra neuves. Et un bonus, mais tu ne me le conseillais pas forcément, c’est le Portugal qui est aussi une tendance. On est le sud du Portugal avec Albufera, Monte Gordo, mais pour un jogger ça ne vaut pas forcément le coup, c’est mieux d’aller au Maroc ou en Éthiopie ou au Kenya.

Philippe : non vraiment sans commune mesure. Si je suis jogger et que j’ai envie de me faire plaisir, je ne pars pas au Portugal, pourtant j’aime le Portugal, je n’ai rien contre les Portugais, mais vraiment c’est le Maroc.

Maxence : vous avez retenu différentes destinations. Vous savez aussi qu’entre 50 et 100 euros par jour, vous avez vraiment de quoi vous faire plaisir. Vous ne vous occupez de rien, juste de pratiquer votre passion et surtout de passer un cap dans la course à pied.

J’espère que cette vidéo vous a plu et que ça vous a donné des idées pour réaliser des stages notamment lorsque vous êtes en vacances ou si vous voulez vous faire plaisir à l’avenir. Les stages sont le meilleur moyen de passer un cap, de comprendre le niveau des meilleurs athlètes du monde et d’être dans les coulisses, en immersion totale au quotidien par rapport à ce que font les différents champions.

Si vous avez aimé la vidéo, je vous invite à cliquer sur le bouton « like » juste en dessous et partagez-la. Ça sera toujours un véritable plaisir d’avoir votre feed-back. Et juste avant de vous laisser, il y a un lien à l’intérieur de la vidéo YouTube. Cliquez sur le lien à l’intérieur de la vidéo YouTube, ça vous permettra de recevoir votre cadeau de bienvenue. Cliquez sur ce lien, indiquez votre prénom et votre adresse email. Vous allez recevoir instantanément votre vidéo de bienvenue pour courir plus vite.

Si vous visionnez cette vidéo depuis un smartphone, il y a un « i » comme info en haut à droite de la vidéo YouTube ou encore dans la description juste en dessous. Au plaisir pour la vidéo privée juste derrière et à bientôt pour de nouvelles vidéos. Bye bye !

Share Button

Laissez un commentaire

Envie de PARTICIPER à 1 STAGE COURSE à PIED au KENYA, ÉTHIOPIE, MAROC ?Cliquez ici