Jeu-concours pour fêter Noël : La Course qui a marqué votre vie (3 lots à gagner !)


Pour fêter les 400 000 vues de ma chaîne Youtube (379 516 vues au moment ou j’écris ces lignes), Noël qui aura lieu d’ici quelques jours et les 3000 abonnés à la newsletter du blog (2934 coureurs abonnés pour être plus précis), j’ai décidé d’organiser un jeu-concours pour vous remercier. Une nouvelle fois, à travers ce jeu-concours, je veux remercier toutes les personnes qui me lisent et qui me suivent. La communauté de coureurs s’agrandit chaque semaine un peu plus. MERCI aussi pour partager tous mes articles du blog à tous vos amis coureurs. :D

Le top 3 de mes vidéos qui ont le plus de vues !

Comment participer au jeu-concours ?

Pour participer au jeu-concours, il suffit de cliquer sur le bouton “j’aime” de Facebook ci-dessous et me dire ce quelle est la course qui a marqué votre vie de coureur (trail, route, montagne, cross, piste...).

Et oui, dans notre vie, on a eu tous eu au moins 1 course qui a été marquante pour notre esprit vie (des crampes, 1 point de coté, 1 chute, 1 fringale, le stress de la première course…). On est d’accord ? :D

Quels sont les lots à gagner ?

Lot numéro 1 : Une paire de running New Balance de votre choix (valeur 100 euros)

cadeaux-new-balance-maxence-rigottier

Voici 1 paire de la marque New Balance qui s’appelle “Night Runner” que je suis entrain de tester actuellement

Lot numéro 2 : 1 inscription offerte au Programme Courir Plus Vite (valeur 47 euros)

bon-programme-courir-plus-vite

Lot numéro 3 : 1 livre, le dico du running

cadeau-novembre-livre-maxence-rigottier

 

Afin de récompenser les lecteurs du blog et non les opportunistes, il y a juste une petite condition à remplir pour participer à ce jeu-concours.

  1. Vous devez soit être abonné à la newsletter du blog

  2. Soit être fan de ma page fan Facebook

Quelle est la date limite pour participer à ce jeu concours ?

Noël a lieu comme chaque année le 25 décembre, jusque là, pas de surprise.  Afin que ayez le temps de participer à jeu-concours, la date limite aura lieu le mardi 24 décembre 2013 à 23 h 59. J’ai hâte de lire vos messages.

Ce que vous devez faire maintenant :

Cliquez sur le bouton « j’aime de Facebook » juste en dessous.

À vos claviers. Je contacterai dès le sur-lendemain, le jeudi 26 décembre 2013 les 3 vainqueurs du Jeu-concours. Parmi tous les commentaires que je recevrais, je sélectionnerai les 3 commentaires les plus touchants. À vous de jouer et d’écrire un commentaire par rapport à la course qui vous a le plus marqué votre vie de coureur et pourquoi !

A vos claviers et au plaisir dans les commentaires du blog.  ;)

Share Button

Maxence Rigottier

Maxence Rigottier

12 Commentaires

  •    Répondre

    Bonjour à tous,

    Désolé du retard !

    Résultat du jeu-concours. Bravo aux 3 vainqueurs ! Contactez-moi à [email protected] pour avoir votre lot !

    La vidéo ici : https://www.facebook.com/video.php?v=911702262173384&set=vb.296680263675590&type=2&theater&notif_t=video_processed

    Lot 1 : ericand
    Lot 2 : Vincent
    Lot 3 : Cassandra

    Merci de m’envoyer 1 email à [email protected] pour retirer votre lot. ;)

  •    Répondre

    Bonjour à tous,

    Merci pour vos participations. Je publie la vidéo pour désigner les vainqueurs dans le week-end ! :)

    Joyeux Noël et à très vite pour les noms des gagnants ! :)

  •    Répondre

    Bonjour,

    Le course qui m’a le plus marquée c’est celle de cette année 2014 et plus précisément celle du Marathon du Mont-Blanc ce 29 juin 2014.

    Je n’ai jamais dépassé la distance marathon sur route et le trail est tout nouveau pour moi. L’année 2014 a été ma révélation Trail !

    Début 2014 j’entame une grosse prépa pour ce défi majeur.
    A l’époque de la course j’avais perdu mon père depuis 1 an. C’était un fan de montagne et avait fait le tour du Mont-Blanc avec son demi-frère. Pour moi réussir cette course c’était comme lui rendre hommage et lui montrer que moi aussi j’allais me frotter à la montagne du coin.

    Tout se présente bien et j’enchaine mes entrainement du début de l’année dans cette optique : beaucoup de distance et du renforcement musculaire.

    Puis lors d’un tournoi de tennis, une semaine avant l’éco trail de Paris auquel je m’étais inscrit (50km)..je me fais une grosse entorse : sur les 3 ligaments latéral externe 2 sont gravement touchés (Antérieur et Moyen). Tout naturellement l’eco trail c’est rapé…J’ai malgré tout espoir pour un marathon auquel je m’était inscrit : Marathon de Sénart le 1ier mai…Mais non là encore impossible..j’avais pourtant essayé de recourir malgré la douleur et les non contre indication…Impossible de courir plus de 5-6 km sans que la cheville me fasse super mal !

    L’échéance de fin juin se rapproche et mes rêves avec !
    Pseudo déprime….je tente le tout pour le tout…A partir du 1ier juin je me suis remis à courir. A chaque sortie je me strapais la cheville comme un malade…je faisais du squatt par série de 3×30 tous les 2 jours…J’avais décidé de me présenter sur la course quoiqu’il arrive quitte à abandonner lors de la première grosse descente vers le 27ième kilomètre…

    La tactique de merde était : Le “plat” tu assures, la montée tu gères en marche rapide mais sans t’arrêter..et la descente tu pries que la cheville tienne, voir tu abandonnes si c’est trop technique et dangereux ! J’étais prêt mentalement à ce schéma !

    Le jour “j” arrive. Je pars avec des postes qui se demandaient ce que je foutais là avec ma cheville à peine plus confiante. Un pote m’accompagne sur tout le début de la course…je gère… il fait un temps pourri, il fait froid, j’ai l’image de mon père en tête, j’avance… Tout se déroule bien, même les première descentes.

    Puis ça se complique, les grosses descentes arrivent et je suis trop sur la “défensive” et je m’épuise…je commence à avoir les quadri en feu… la cardio est bon, le moral aussi, les jambes sur le plat fonctionne encore et mes montées restent correctes…par contre dès que ça descend ne serait-ce qu’un tout petit peu, je n’y arrive plus ! Je tente la marche arrière..oulà trop risqué.. de côté ça rime à rien… Alors je serre les dents et continue en boitant…

    J’arrive à la dernière montée et me voilà presque arrivée moyennant 6km de descente non stop jusqu’au village de chamonix ! Un calvaire !!! Mais le morale est là.. la cheville je n’y pense même plus tellement ça me tire…les quadri sont vraiement en feu…

    Puis l’arrivée sur le village se profil, il ne peut plus rien m’arriver…
    Je retire mon dossard et fait le dernier kilomètre en le brandissant au dessus de ma tête.. Je passe la ligne d’arrivée avec de superbes photo finish et pleins de bons souvenirs en tête, et surtout en essuyant une petite larme pour cette course que j’ai par la suite dédié à mon père.

    Cela restera inévitablement mon meilleur souvenir, même si d’autres course depuis m’ont fait vibrer comme Les Templiers, et bientôt la maxi race d’Annecy sur 2015.

    Bonne chance à ton blog en tout cas Maxence !!!

  •    Répondre

    Salut Maxence,

    La course qui m’a le plus marqué est les 20km de Bruxelles que j’ai fait cette année. J’ai bcp souffert car j’ai vraiment tout donner et je pensais pas à l’arrivée battre mon record de 2minutes. J’ai poussé plusieurs “cri” de joie en voyant mon chrono de 1h25

    Michaël.

  •    Répondre

    Salut Maxence !
    Alors la course qui à marqué mon début de carrière et la course Sierre-Zinal que j’ai effectuer chez les juniors, qui fait de Chandolin à Zinal :) 19KM ! Dès le départ je ressentais comme une sensation d’adrénaline juste folle ! A me dire que j’étais en fin là avec tout les juniors. Cette course est géniale ! c’est un parcours que l’on effectue pour soi-même et avec soi-même ! avec des paysages juste à couper le souffle ! se long périple nous fait passer devant l’hôtel Weisshorn et nous fait ensuite repartir pour commencer la descente sur Zinal ! Et c’est là qu’on doit faire attention ou on mais les pieds parce que sa va très vite et les cuisse font très mal !! et pour finir, on arrive sur la ligne d’arriver avec le sourire et en étant très content ! Après la course j’ai eu un moment de moins bien parce que je n’avais pas suffisamment manger ! mais après avoir repris mes force, je me suis dit : vivement l’année prochaine!!!

    Ivan
    16 ans
    Suisse

  •    Répondre

    Incontestableemnt la Lyon Urban Trail!

    Presque 10 000 coureurs il me semble, ainsi que tous les supporters sur les routes dans ma ville natale, c’est juste magique! Puis on passe dans des endroits magnifiques que je ne connaissais même pas! J’avais purement l’impression de redécouvrir ma ville.

  •    Répondre

    Bonjour Maxence,
    c’est le semi marathon de Paris cette année qui m’a le plus marqué car c’était la première fois que je participais à une course aussi longue. J’avais un peu peur et je me suis longuement préparé. La première moitié de la course m’a semblé facile puis j’ai commencé à peiner, j’étais fatigué, alors j’ai ralenti légèrement et je me suis ravitaillé, ce qui m’a donné suffisamment de force pour terminer en moins de 2h. Cette course m’a donné envie d’en faire plus, là je m’entraîne pour faire le marathon de Nantes en avril prochain et j’ai bien envie de participer à un trail en montagne plus tard.

  •    Répondre

    Bonjour à tous,
    Donc pour ma part, la course qui a marqué ma vie, c’est un 1000m…
    Certes, c’est une course courte mais c’était la plus importante pour moi, celle qui m’aurait permis d’être sapeur-pompier. Elle a été marquante pour moi car c’est là que j’ai fais le meilleur temps : 5 minutes 55 secondes, ce n’est pas un très bon temps et c’est ce qui fait que je peux pas réaliser mon rêve. C’est aussi ce qui m’a permis de me battre pour m’améliorer. Je fais actuellement du foot (et je suis une fille), je cours de temps en temps et je compte m’inscrire dans une salle de sport.
    Merci de m’avoir lu, même si je n’ai pas de prix, j’aurais partagée mon expérience et ça me plaît :)
    Bonnes fêtes de fin d’année.

  •    Répondre

    Bonjour Maxence,

    Comme toujours, tu nous proposes des cadeaux (vidéos, tests, conseils, etc …)
    Là tu fais encore plus fort pour ce Noel avec de superbes cadeaux et je trouve cela super pour les internautes qui te suivent.

    Donc je vais te parler brièvement de la course qui a marqué ma vie.
    Bien sur, comme beaucoup, j’ai plusieurs courses dont j’ai des souvenirs magiques et le choix est difficile.

    Mais la question est “Celle qui a marqué ma vie” donc je reviens sur mon premiers Marathon.
    En effet, depuis tout petit, je trouvais admirable les coureurs qui pouvaient courir pendant autant de kilomètres. J’identifiais ces sportifs comme des personnes surhumaine. Bien que je n’étais pas sportif pour un sou, j’avais au fond de ma tête une petite promesse personnelle “Un jour je serai Marathonien”.
    Mais la vie est faite que on ne fait pas toujours ce que l’on veut. Et le boulot, la famille, les tracas quotidiens ont fait que je n’ai pas été sportif durant une très importantes parties de ma vie.
    Mais un jour, discutant avec un ami sportif, un pari a été lancé entre nous de venir faire une petite course avec lui. Ce pari a été tenu mais largement dépassé puisque le 24 novembre 2013, à la Rochelle, je courais mon 1er Marathon de ma vie.
    La petite promesse qui était resté dans ma tête pendant plus de 40 ans avait été réalisé.
    La fierté immense d’être Marathonien est doublée de cette satisfaction personnelle d’avoir réalisé le rêve de ce gamin que j’étais dans les années 70.
    Depuis j’enchaîne, j’enchaîne encore les marathons puisque je vais faire dimanche, mon 6 eme marathon en 1 an..
    Le gamin qui rêvait d’être aussi fort que ces personnes qui peuvent courir 42 km, pense aujourd’hui à aller plus loin et je me projette sur le 100 km.

    Donc, pour conclure, ce 1er marathon de la Rochelle à bien changé ma vie car depuis, je pense running, je vie running, je rêve running.

  •    Répondre

    Le Sancy sans souci

    Je n’aurais jamais cru écrire un titre pareil pour la belle aventure que j’ai vécue ce dimanche 7 septembre 2014.

    *Flashback*
    Après environ 15 mois sans pouvoir courir pour cause d’hernie discale me déclenchant quelques sciatiques et après une excellente rééducation, j’ai repris la course à pied uniquement sur terrain souple en février 2014 à raison de séances qui ne duraient pas plus de 30′.

    Alors je me suis lancée des défis pour cette année après cette période pénible mais riche en enseignements sur soi-même. J’avais la chance de pouvoir marcher malgré tout et j’y ai mis tout mon cœur et mes jambes en 2013. Ce qui m’a permis d’avoir un très bon foncier.
    Lors d’une rando dans les Pyrénées j’ai croisé un traileur qui s’entraînait pour le GRP80 ; entre admiration et stupéfaction de le voir courir sur les sentiers que j’arpentais, ce fut comme un déclic.

    Alors après avoir parcouru un 50km marche vallonné (où j’ai fini en courant) début mars 2014, un 40km boueux où j’ai couru la plupart du temps, un stage de reco de l’euskal trail où j’ai su ce que veut dire Mountain Trail et l’expression “dré dans le pentu” puis à nouveau un 50km marche parisien, j’avais décidé de me lancer ce dernier défi : prendre un dossard sur un trail montagneux assez exigeant (pour mon petit niveau).
    Pourquoi ? Parce que je ne cours pas vite mais que j’arrive à gérer des heures de course comme me l’ont montré les épreuves ci-dessus.

    Je suis de toutes façons à un âge où je n’ai pas envie de me cramer sur des distances courtes et mon état d’esprit n’est guère au chrono et au classement. Mon plaisir est ailleurs. Et un trail qui me permet de rester des heures dehors en pleine nature correspond mieux à ce que je veux vivre dorénavant.

    *Mon plus grand défi de 2014*
    Me voici donc inscrite pour le Trail du Sancy : le parcours de 34km avec 2300m de dénivelé positif. Je suis les conseils que je glane ici et là de trailers aguerris. Habitant Bordeaux, la recherche de côtes fut intensive (j’en ai trouvées !), je suis même allée une ou deux fois par mois m’entraîner sur la Rhune au pays basque.
    En ajoutant quelques belles randos courses, seule, de 20 à 30km en moyenne montagne, mon été se passa agréablement alliant découverte de paysages somptueux et découverte de soi.

    Alors ce trail du Sancy je l’ai abordé sereinement (même si la veille, les habitués m’ont dit à plusieurs reprises : vous faites le 34 ? Ha quand même !

  •    Répondre

    Bonjour Maxence.
    Tout d’abord merci de nous proposer ce jeu sympathique,donc étant compétiteur,je tente ma chance!!
    Cela fait 10ans que je pratique la course a pied,ma spécialité reste le 10km,je n’ai encore jamais fait de compétition au de la du semie.
    En ce qui me concerne mon plus beau souvenir actuellement reste la course de la Transbaie à St Valery,une course d’environ 15km bien sympathique avec pour rejoindre notre lieu de départ une locomotive qui nous sert de navette. La Transbaie une course nature dans la baie de somme,a batailler dans le sable,l’eau,donc boue! lol, tout en essayant de ne pas abîmer ce lieu qui pourrait être un site classé! faut quand même y pensez! lol bien sur inutile de parler chrono sur ce genre d’épreuves,mais avec 5000 participants cela reste amusant et cela nous fait oublier les 15km de sables a passer! Cette course ma plus marquer que d’autres car c’est une course auquel on s’entraide entre nous,a passer les passages les plus dur dans le parcours!! Et oui quand on arrive dans l’eau et d’un seul coup il faut ce mètre a nager au lieu de courir cela ce passe forcément moins bien pour beaucoup! ;) ont en oublie l’esprit compétiteur lol! Heureusement les spectateur par milliers assiste a ce spectacle de coureurs de boue! et n’en n’oublie aucun encouragement et nous porte sur une motivation grandiose. Pourquoi cette course ma marqué plus d’autres! car mise a part des 10km et quelques cross c’est bien la course de la Transbaie qui sort du lot! ce lever enfiler ces basket et s’enfoncer dans une interminable course de boue d’eau et de sable et de découvrir autant d’entraide parmi notre coté compétiteur caché! Sur cette course mise a part les basket bonne a laver,je n’ai ressenti aucune douleur,ni aucune fringale, bah oui fallait pas décevoir tout ce petit monde venu encourager! ;) donc a l’arrivé une médaille bien mérité pour tous! tenue entre nos main accompagné d’une poignée de boue! J’espère que cette histoire sur cette course t’aura plus et peut être que je t’aurais donner l’envie de participer a cette fameuse transbaie dans la baie de somme,inutile d’allez chercher d’autres course ce n’est pas sur mes 10km classique que j’aurais aussi bien raconté ma course a la transbaie. :)

  •    Répondre

    Mon premier marathon le 19 octobre à Val-de-reuil, quel bonheur et quelle fierté à l’arrivée!!

Laissez un commentaire

Découvrez la seule tenue Made in France pour la course à piedCliquez ici

ENVIE de GAGNER 100€ de BONS D'ACHAT ?

Tentez votre chance et gagnez 100€ de bons d'achat sur ma boutique Running